Partagez | 
 

 "Take the Maxi Best of of the Best." ▬ Matthias J. Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 31/01/2016


MessageSujet: "Take the Maxi Best of of the Best." ▬ Matthias J. Spencer   Dim 14 Fév - 19:40





Spencer Matthias Jewel


Qui suis-je ?


☁ Mon personnage • ❝ McDo is love. McDo is life. ❞
Je me nomme Matthias Jewel Spencer et j'ai 26 ans. J'appartiens au groupe des Pêcheurs. Je suis de nationalité Américaine, je suis un pur et dur. Je travaille actuellement comme directeur d'une illustre succursale de renommée mondiale. J'aime trop de chose pour tous les énumérer et je déteste une unique personne en particulier tout autant que le le Burger King et toutes ces autres fast food bas de gamme, mais je vous détaillerai ça plus bas. D'ailleurs sexuellement je suis de tous les styles & Indocile, chacun ses préférences ! Et ma tête (comme elle te plaît), c'est celle de Kurosaki Shun, de Yu-gi-Oh! Arc-V, me la vole pas j'y tiens ! J'ai bien lu le règlement en voici la preuve : CODE VALIDE PAR ERWY, tu vois j'ai pas menti !


☁ Moi aussi j'existe ! • ❝ Diantre ! ❞
Hey ! Mon pseudo est Pandasawa et j'ai 20 + x ans. Je fais du RP depuis 6 ans, et j'adore ça. En ce moment mon expression favorite est "Shibireruuuu !", mais j'en change régulièrement. J'aime tout ça et je déteste plein de chose, mais je n'en dirais pas plus. J'ai découvert le forum par le biais de Partenariat + cet Apollon que je suivrai jusqu'à la fin des temps, et pour l'instant je trouve qu'il a du potentiel. Les seules suggestions que j'ai à faire sont de se référer aux commentaires d'Apollon (On est trop lié, et j'ai la flemme de réécrire ses dires.), donc tout va bien.


Caractère


❝ I’ll be the same, whoever you are. ❞ • Tu aimes être un homme à multiples facettes, Matthias. Tu aimes être difficile à décrypter aux yeux des autres. Tu veux cultiver ton côté mystérieux pour mieux déstabiliser tes interlocuteurs.

Au premier abord, on dit de toi que tu es un homme véritablement charmant, et ils n’ont pas tort. Tu as toujours été comme ça et encore plus depuis que tu te sens briller dans le monde des affaires. Portant un fort intérêt au paraître et au regard des autres, tu prêtes une grande attention à la manière dont tu te vêtes et à la manière dont tu t’exprimes face aux personnes qui te sont supérieures ou qui ont des relations haut placées. Tu leur souris, tu leur parles d’une voix suave, tu leur rends la vie plus facile en prévoyant plus ou moins exactement leurs futures besoins, mais uniquement dans le but de laisser une trace positive dans leur mémoire. Cela n’empêche qu’au boulot comme dans ta vie, ton tempérament combatif, ambitieux et bien trempé est bien présent, car derrière cette apparence de lèche-bottes se cache une personne travailleuse et sincère… Et qui déteste échouer.

Tu ne recules pas si facilement devant un obstacle. Lorsque tu entreprends quelque chose, tu te donnes corps et âme pour pouvoir réaliser ton projet. Fuir pour toi est pratiquement un geste de lâcheté, qu’importe la situation. Voilà pourquoi, malgré ton analyse au préalable qui démontre clairement que ta prise de décision n’est pas des meilleures - et sans doute à cause de ton immense de confiance en toi, à la limite de l'excès - que tu fonces encore tête baissée quitte à prendre des risques qui te mettent dans des situations bien problématiques. Encore heureux que tu te veuilles mature, très juste et objectif. Tu sais reconnaître tes erreurs quand tu en commets et tu es prêt à en assumer les conséquences. Tu sais te poser et réfléchir rapidement tout en étant attentif à ton entourage. Un bon dirigeant se doit de se remettre en questions quand la situation n’est pas des plus avantageuses après tout.

Avec les autres, en dehors du travail tu peux te montrer des plus sympathique et disponibles. Tu apprécies surtout les petites réunions entre amis ou collègues autour d’un verre. Tu les écouteras parler de tout et de rien à la fois malgré ton infime participation au dialogue. Car tu es plus réservé que tu le laisses paraître. Oh tu n’es pas un homme en qui on peut trouver le réconfort par les mots, en bon maladroit que tu es, mais il n’empêche que tu accorderas bien volontiers ton épaule afin qu’on puisse pleurer tout son saoul.
Et pourtant, ceci n’est qu’une facette de plus. Un vrai mille-feuille humain avec une couche qui en cache une autre plus sincère. Plus tu deviens intime avec une personne et plus tu dévoiles ta véritable personnalité.

Au plus profond de toi, tu es un véritable sanguin. Tu peux démarrer au quart de tour. Enfin, cette partie de personnalité est particulièrement visible avec ta famille. Mais ton Némésis, cette ombre sur ton tableau noir, lui a droit à un double extra. Apollon. Cet homme qui depuis ta plus tendre jeunesse ne cesse de te prendre de haut. Un lien fort vous unit à ton plus grand déplaisir.
Si tu es l’huile, Apollon est l’eau. Avec lui tout prend de l'ampleur et pratiquement toutes tes mauvaises manies resurgissent avec force. Tu te mets à t'exprimer encore plus qu’à l’accoutumé avec tes mains et tu parles plus fort comme si tu voulais couvrir sa voix pour que l’on ne prête attention qu’à toi; tes sourcils ne sont jamais autant froncés qu'en sa présence, tu grognes les trois quarts du temps que vous vous parlez... Tu te mets même à fumer histoire de te détendre grâce aux effets de la nicotine, mais même ça, ça ne te déride pas d'un poil. Un vrai gosse en pleine crise d'adolescence. Une chance pour toi que tu as un minimum de retenue sur ton lieu de travail sinon, tu aurais été licencié depuis longtemps. Pourtant tout contribue à faire de vous des amis – vous avez toujours eu des objectifs et des aspirations identiques, des passions et certains centres d’intérêt en commun, mais tu ne t’entends pas avec lui. Mieux, tu ne veux sous aucun prétexte t’entendre avec lui, car tu es un être unique, point. Et non, ce n’est pas la modestie qui t’étouffe.

Sur le plan sentimental… On ne peut pas dire que tu veux te donner entièrement, sans doute effrayé par une quelconque blessure bien que tu ne te l’avoueras pas de si tôt. Bien que tu sembles donner rapidement ta confiance, mais ce n’est pas le cas. Tu préfères de loin multiplier les conquêtes en passant d’une aventure à l'autre que de plonger à corps perdu dans une relation durable et stable.
Serais-tu un pessimiste n’aimant pas parler de ses problèmes et qui refoulerait ses sentiments pour ne pas être percé à jour ?


Physique


❝ Like what you see ? ❞ • Mardi matin, 6h50. Il t'as fallu au moins dix minutes pour réellement émerger de ton sommeil et de ton lit. C'est d'un pas traînant que tu te diriges vers ta salle de bain pour te préparer. Comme tous les jours, tu jettes un rapide regard au miroir pour observer les bienfaits ou les dégâts de la nuit passée avant d'aller prendre ta douche rapide pour te revigorer. Une fois sorti et séché, tu te plantes devant le miroir pour vraiment t'observer.

Ton corps n'est pas des plus musclés, mais il est grand et élancé. Dans les un mètre quatre-vingts si tu te souviens bien des paroles de ton médecin lors de ta dernière visite à son cabinet. Une belle et douce peau blanche sans réels imperfections dont tu as appris à l'aimer et à en prendre soin; en particulier depuis que tu t'es accordé cette petite folie à la lisière de ton cou et de ton dos que le tatouage symbolique rouge orne dorénavant. D'ailleurs, l'idée d'un autre tatouage sur tout le dos te trotte dans la tête depuis un certain temps.

Tu passes le sèche-cheveux sur ta chevelure noire que tu as doté - à l'aide d'une coloration -, depuis un certain temps déjà, de reflets tirant sur le bleu nuit lorsque celle-ci est éclairée par le Soleil. Une fois tes cheveux coupés de manière courte séchés et stylisés et dont tu as agrémenté le tout d'une mèche teintée d'un bleu terne qui ne perturbe nullement l'ensemble de l'harmonie capillaire liée à la profession que tu exerces, tu continues de t'analyser, te concentrant sur ton visage.
Des traits fins, des lèvres fines et douces  retroussées en un sourire radieux dès que tu penses à la chance que tu as de pouvoir travailler dans le domaine que tu souhaitais, un nez légèrement retroussé, des yeux perçants noisettes surplombés par de fins sourcils qui sont bien plus souvent froncés que l'inverse. Et cela, tu ne t'en es rendu qu'après le nombre incalculable de fois où Keith, ta sœur t'ait dit que tu finiras avec une fichue ride du lion entre les deux yeux. Bah, cela rajoutera de la plus-value à ta personne, ce dont tu as bien besoin pour gravir encore quelques échelons.

Maintenant que tu travailles dans ce poste à responsabilités, tes tenues se contentent principalement de costumes trois pièces, à savoir une chemise surplombée de temps en temps d'un gilet, d'un pantalon et de chaussures de ville digne d'une personne bossant dans un bureau. Ce qui est ton cas actuellement. Tu te permets parfois de porter une chemise de couleur unie, mais pas non plus une couleur vive qui agresse la rétine. Non, non, tu comptes bien incarner la Sobriété et l'Élégance dans toute leur splendeur.
Heureusement que tu possèdes d'autres vêtements plus décontractés pour tes rares et réels jours de congés, sinon tu n'entendrais plus la fin du sermon de ta mère qui a des mœurs et des goûts excentriques.

Tes yeux de cette couleur claire si particulière lancent un regard perçant à l'horloge que tu as installée non loin du miroir pour ne pas perdre trop de temps en rêverie.
Tu finis de t'habiller pour aller te servir de cette boisson qui malgré ton âge, te fait toujours autant de bien au moral : une grande tasse de chocolat chaud que tu dégustes avec délectation. Ta seule petite joie dans ta routine matinale. Mais bien vite il est temps que tu t'en ailles. Pour te rendre sur ton lieu de travail ou au siège de l'entreprise, tu t'enveloppes de ton fidèle trench de couleur qui ne te quitte jamais tout comme ce foulard rouge - qui te sert de protection comme de décoration - dont tu n'as jamais vraiment osé t'en séparer, sentimental que tu es.

Tu te saisis des clés en soupirant. Ça sera la voiture aujourd'hui au lieu de ta fidèle moto. Non seulement tu travailles avec ton rival, mais en plus on te force à lui servir de chauffeur aujourd'hui pour tu ne sais plus quelle obscure raison.
La vie est vraiment injuste avec toi.


Histoire


❝ Le bonheur m'a échappé le jour où l'on s'est rencontré.❞
« My sad sad life have just begun. »
Ta vie, Matthias ressemblait à toute vie normale d'un individu lambda sur cette Terre. Tu es le premier enfant de la famille Spencer qui venait à peine de se former - tout juste douze mois après leur mariage. Tu es né en pleine nuit après plusieurs jours, pour ne pas dire mois d'attente interminable; il faut comprendre, les meilleurs se font toujours attendre. D'où ton deuxième prénom aussi scintillant que ta personne : Jewel. Et tu étais traité comme tel. Tu étais heureux d'être le fils à papa et à maman. Et pourtant. Pourtant. Depuis l'arrivée de ces deux fanfarons, tu as l'intime conviction que tu es passé à la trappe. En quoi Lorenzo et Keith qui se trouvent être respectivement ton petit frère et ta petite sœur ont de plus que toi ? Ils sont petits, ne savent pas manger seuls et proprement, et n'ont pas une once de respect envers toi. Tu n'es pas un os sur lequel ils peuvent se faire les dents bon sang !

Heureusement que tu vas à l'école maintenant. Tu passes moins de temps avec eux et tu t'es fait un petit groupe d'amis bien sympa et qui en plus t'admire. Pas comme lui là, ce type binoclard qui te nargue tout le temps et qui se trouve toujours là quand il t'arrive des choses pas cools et légèrement humiliantes.


« Don’t think about that bullshit again dude. »
Un brouhaha se fait entendre dans les escaliers menant à ta chambre avant que ne déboule ce monstre, tout sourire et qui n'a aucune pitié pour ton mal de crâne carabiné que tu as depuis hier. Ce gars, Apollon, te sors définitivement par les yeux. Une chance que vous n'habitez pas à proximité l'un l'autre sinon tu te serais sûrement plus qu'arraché les cheveux à chaque fois que ta mère l'accueillait comme l'un de tes amis, voire plus, comme un membre de la famille. Il servait juste de distributeur de devoirs lorsque tu devais t'absenter de l'établissement scolaire pour diverses raisons, alors est-ce qu'il était vraiment nécessaire de l'acclamer comme un héros revenant au bercail à chaque fois ? Et dire que tu te retrouvais aussi dans même situation, lorsque l'on t'obligeait à te déplacer jusqu'à sa résidence pour les mêmes excuses. Une chance pour toi que ses frères et sœurs étaient des chouettes gosses, contrairement à lui.

Si seulement vos parents étaient les seuls à penser ainsi, tu aurais pu pratiquement bien le vivre, mais c'était encore pire à l'école... De la primaire jusqu'à présent, au lycée. Pas un seul instant on vous dissociait. Tout. Le. Temps. Et. Absolument. Tout. Le. Monde vous voyait comme un item, un couple à ne pas séparer. Comment osaient-ils tous te forcer à accepter sa présence, à coopérer avec lui et à le considérer comme ton ami le plus proche ? Ce n'était pas compliqué nom d'un chien. il n'y avait pas de mystère non plus. Pour toi tout était clair : tu ne l'aimais pas, tu n'étais pas son ami. Et il ne t'avait certainement pas manqué contrairement à ce que ta mère venait visiblement de lui dire. Tu t'étais seulement plaint de devoir rester toute la journée, cloué au lit avec une douleur lancinante pendant que monsieur pouvait tranquillement réviser le prochain test, alors que tu avais juré le battre à plate couture cette fois.
Il t’avait peut-être battu cette fois en sport. Et en maths. Et en littérature… Et peut-être avec cette nana qui avait fini par choisir son fan club mais ! tu avais bien l’intention de mettre un stop à ta malchance !


« It was nice to know you. »
Tu avais dû prendre une année sabbatique afin de réunir assez d'argent pour pouvoir payer en partie ta formation dans cette école de commerce qui t'avait tant fait envie. Celle où tu étais avant ne t'avait pas vraiment plu. L'impression que l'on avait délibérément surestimé ses compétences à former des dirigeants ultimes s'étaient rapidement fait sentir. Qu'importe, rien n'avait pu se mettre en travers de ton projet professionnel que tu voulais atteindre. Et quel projet ! Oui, certain, en commençant par tes parents, avaient pensé que tu avais légèrement perdu la boule lorsque tu leur déclarais où tu avais l'intention d'exploiter ton intellect. Quoi le Mac Donalds ? C'était une entreprise comme une autre. Et surtout, c'était L'entreprise qui était le mieux implanté à travers le monde. Oh bien sûr, tu n'avais pas l'intention de faire les hamburgers à la chaîne, d'autres le faisait dix fois bien mieux que toi. Non, toi tu visais haut, bien plus haut que les salades hachées et le sandwich assemblé vite fait. Non, toi tu voulais être à la tête, au sommet. Tu le savais que tu avais le potentiel pour atteindre cette ambition. Voilà comment tu avais l'intention de gravir les échelons jusqu'à ce poste où tu donnerais enfin les ordres. Et maintenant que tu n'avais plus ton rival de toujours dans les pattes, tu te sentais en totale confiance, tu pouvais enfin conserver le monopole du meilleur étudiant de l’école sans à être sur tes gardes.


« And again. And again. And again… »
"C’est une blague ?! "
Que ne fut ton déplaisir d’avoir ton entretien pour le poste que tu convoitais avec…Lui. La vie qui t’avait retiré ton éternel épine du pied le faisait resurgit comme un fantôme de ton passé. Apollon comme à son habitude, venait gâcher ta petite joie en postant pour le même poste.
Et comme si ce n’était pas suffisant de revoir ce visage familier et en même temps irritant, elle s’était bien amusée en le dotant des mêmes similitudes que toi. Bien entendu, tu l'avais mal pris de le revoir ici, alors tu avais légèrement perdu ton sang-froid devant son célèbre sourire qu'il t'avait toujours réservé. C'est-à-dire ce sourire qui prouvait clairement que tu ne lui arriverais, ne serait-ce qu'à la cheville et que l'on ne pouvait te prendre au sérieux.

À bien y réfléchir, vous avez toujours fait un excellent boulot quand vous étiez ensemble. Mais là, cela ressemblait plus à une malédiction.




Bliss in Happy Meal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mother Hacker

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 19/01/2016


MessageSujet: Re: "Take the Maxi Best of of the Best." ▬ Matthias J. Spencer   Dim 14 Fév - 20:39


Tu es Validé !!!

Bienvenue parmi nous Matt' ! Fiche très correcte qui concorde parfaitement avec celle d'Apollon, on sent très bien pourquoi ces deux là sont proches ! Rien à dire à part : bon jeu o/

Maintenant c'est le moment de rentrer dans l'arène !! Et pour cela ton devoir t'appelle... Il va falloir que tu mettes tes papiers en règles pour avoir la possibilité de jouer avec le beau monde qui compose City Of Vices!
- Recensement de ton Avatar : Un petit formulaire t'y attend pour t'ajouter au listing ^^
- Recensement de ton Métier : Il est important de travailler o/
- Parcours de ton personnage : Ses relations et ses rps, pour que l'on sache où tu en es ;)
Pour les demandes elles ne sont pas obligatoires mais tu es dans ton droit de les vouloir alors n'hésites pas !!
- Demande de rang : Si tu veux un petit surnom qui claque !
- Demande de Logement : Si tu as l'intention d'inviter du monde chez toi c'est mieux d'avoir un toit !
- Demande de RP : Pour enfin commencer à jouer !! Mais n'oublies pas de privilégier les demandes déjà postées ^^

Voilà tu as toutes les cartes en main pour commencer l'aventure parmi nous, n'hésite pas à venir papoter sur la CB ou à contacter le staff au besoin o/
Bon jeu !!


_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-vices.brulant.net
 
"Take the Maxi Best of of the Best." ▬ Matthias J. Spencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» maxi freeride
» Maxi Iglesias => Enfin ensemble malgré les complications
» JBL© vs Mike Alexander : Million Dollars Championship
» MAX - CANICHE X GRIFFON
» Sacrée super nanny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of Vices :: City Of Vices :: || Les Vicieux || :: | Présentations | :: | Présentations Validées | :: | Les Pécheurs |-
Sauter vers: