Partagez | 
 

 Connor J. Miller - Burning alive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Burning alive

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 21/07/2016


MessageSujet: Connor J. Miller - Burning alive   Mar 18 Juil - 14:30


Connor James Miller


Qui suis-je ?


☁  Mon personnage • ❝ Ouuh. Burned.❞
Je me nomme Connor James Miller et j'ai 35 ans. J'appartiens au groupe des Vils / Pécheurs. Je suis de nationalité américaine, je suis un pur et dur. Je travaille actuellement comme voleur la plupart du temps, braqueur quand une jolie offre se présente. J'aime le calme et la tranquilité, raler, le café noir, l'alcool fort, la nuit et je déteste quand tu m'mets de la lumière dans la gueule, mais je vous détaillerai ça plus bas. D'ailleurs sexuellement je suis dominant, toujours, chacun ses préférences ! Et ma tête (comme elle te plait), c'est celle de Wade Wilson, de Marvel, me la vole pas j'y tiens ! J'ai bien lu le règlement en voici la preuve : CODE VALIDE ♥, tu vois j'ai pas menti !


☁  Moi aussi j'existe ! • ❝ HAKUNA MATATA❞
Hey ! Mon pseudo est Licorne et j'ai 21ans. Je fais du RP depuis dix ans bientôt, et j'adore ça. En ce moment mon expression favorite est ''meh.'', mais j'en change régulièrement. J'aime beaucoup de choses mais tu peux me demander ♥ et je déteste les insectes, mais je n'en dirais pas plus. J'ai découvert le forum par le biais de moi-même ♥ -refonte-, et pour l'instant je le trouve miumium. Les seules suggestions que j'ai à faire sont de me faire des bisous !, donc tout va bien.


Caractère


❝ Grumpy old lad ❞ On pourrait s'intéresser à sa vie il y a de ça deux ans, faire un avant/après. Montrer au combien il a changé. Mais à quoi ca servirait, franchement, de savoir comment il était avant ? Il n'était plus le même de toute façon. Il avait troqué ses taquineries contre des remarques acerbes. Il était devenu un vieil aigri avant l'heure. Ce qu'il recherche le plus, son eden, c'est le silence. Ou le calme d'un piano, d'un fond sonore doux, tamisé. Il passe le plus clair de son temps chez lui, à regarder la télé ou jouer à des jeux, à lire parfois. Après son accident il voulait s'occuper, ne plus penser à rien. Il a appris le macramé, le tricot, la gravure sur bois et à faire des bougies. Il avait toujours était curieux, impatient d'apprendre. Mais ces temps-ci, peu de choses le motivent vraiment...

Avec ses rares amis, il fait des efforts, essaye en tout cas. Il peut redevenir marrant, bien que plus cynique. Il aimait beaucoup jouer, taquiner, s'amuser de tout et de rien. C'est plus difficile maintenant. Mais il reste civilisé, plus ou moins. Avec les inconnus il est bien souvent froid, dur même. Il est intransigeant avec les autres parce qu'il ne se pardonne rien. Il refuse de faire des erreurs, exigeant envers lui même. Pour ce qui est du business, il est bien souvent silencieux mais sait impressionner par son physique, par ses mouvements, par son travail. Il est plutôt respecté dans le milieu. Si tu l'fais pas chier, il viendra pas t'faire chier. Voilà comment ça fonctionne. Lui, il cherche pas les emmerdes, pas trop. Il sait que malgré sa force physique et son maniement des armes blanches, il est loin d'être le plus fort dans la rue, loin d'être le plus respecté et loin d'être le plus fou. La vie n'est pas terrible certes, mais ce n'est pas une raison pour vouloir y mettre fin.

Ca fait bien longtemps qu'il n'a pas eu de relations amoureuses, ou même de flirt. Il prend parfois des mecs dans des rues sombres, le genre de gars qui met une annonce sur internet et qui se fout bien de savoir a qui appartient le sexe qui le penètre. Ca lui va bien à Connor, quand ça lui manque trop, il peut tirer un coup, le gars ne voit pas son visage ou son corps, lui a des jolies fesses en main. Il a finit par choisir des hommes, parce que les femmes dans les rues de New-York, celles qui veulent se faire prendre, franchement, elles sont trop vulgaires pour lui.

Autrefois, quand il repensait à sa vie d'avant, c'était comme un couteau qui tourne dans une plaie béante. Cependant ... cela fait deux ans maintenant que sa nouvelle vie à commencé et il s'y habitue, s'y plait de plus en plus. Finalement il se dit que ce qu'il était avant, cet américain parfait, c'était que des foutaises. Des couleuvres que la société te fais avaler de force, une maison, une femme et un chien, de quoi rendre heureux. Tu parles. Connor avait découvert une autre forme de bonheur, plus grisant, plus fort, celui de la liberté. Pouvoir faire ce qu'il veut, quand il veut, ne dépendre de personne. C'est presque comme une drogue, l'adrénaline, les vols. Un trip de courte durée qui une fois fini laisse place à la rancœur et au silence.  


Physique


❝ Freakshow ❞ Un mètre quatre-vingt-deux, soixante-douze kilos, des mensurations idéales. Une musculature importante, des cuisses et des fesses fermes, un nez droit et une mâchoire carrée. Sur le papier bordel, qu'est-ce qu'il est canon. Le genre de mec sur lesquelles les filles se retournent dans la rue. Et c'était le cas, jusqu'à ses trente-trois ans. C'est qu'il était souriant en plus, les yeux pétillant et des fossettes qui creusaient ses joues lorsqu'il s'amusait. Un parfait prince charmant. Ou presque.

Et puis, l'accident. Brûlure au troisième degrés et séjour prolongé chez les grands brulés. Du haut de son crâne -désormais chauve- jusqu'à son aine; de ses orteils jusqu'à ses mollets, on pourrait presque voir le dessin des flammes qui ont calciné sa peau. Un monstre. Une bête de foire. Il ne sort plus sans une capuche, ne sort plus beaucoup de toute façon. Ses fossettes perdues dans les cicatrices et son sourire disparu. De temps en temps ses lèvres s'étirent mais pour une remarque ironique, pour un rire jaune, une idée amère. Il se laisse aller, passe sa vie en jogging. Et ses yeux gris clairs sont bien souvent éteints. Sombres. Anthracites.


Histoire


❝ Born in the USA ❞Connor était un petit garcon blond, aux yeux clairs. Le parfait petit américain de ses parents, parfaits américains eux aussi. Drapeau planté dans le jardin, protestants, membre de l'association du quartier. Et l'enfance, l'adolescence et l'entrée dans l'âge adulte de Connor suivait cette lignée en tout point. Des bons résultats, il prenait soin de son corps, s'investissait dans la vie associative de son quartier. Quarterback au lycée, c'est là qu'il rencontre Sandy, pompomgirl blonde au cœur d'or. Le rêve américain, l'histoire d'amour qu'on raconte dans les séries américaines. Et cela ne suffit pas, il fallait qu'il devienne pompier, elle secrétaire et tous deux achetèrent leur propre maison -avec piscine évidemment- dans un des petites banlieues polies aux alentours de New-York. Ils avaient même un chien, Wally, un labrador que Connor adorait. Un peu trop peut-être.

Une nuit, un incendie se déclara à leur domicile. Réveillés par les aboiements de Wally, le couple se réveilla. Connor était sur de lui, c'était son métier et le fait de ne pas avoir combinaison et casque ne l'inquiétait pas outre mesure. Il sauva sa femme, contempla le feu de sa pelouse. Et puis d'autres aboiements. Ils avaient oubliés le chien et jamais, au grand jamais le pompier ne pouvait laisser son fidèle compagnon en prise aux flammes, surement piégé dans le salon. Sans réfléchir plus que de raison, il sauta dans le feu, lutta contre la chaleur pour retrouver son précieux ami. Mais la fumée eut raison de lui. Et puis tout d'un coup le noir. Le noir total.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, une lumière blanche l'aveugla. Celle du bloc 3 du service des grands brulés de New-York. Troisième degrés. La tête, le torse et les mollets pris, lacérés de cicatrices. Quand il fut placé devant un miroir pour la première fois, il cria. Hurla. Puis s'évanouit. Quand il se réveilla de nouveau, Sandy était là. Elle essayait de sourire mais le dégout se lisait dans ses yeux, sur son visage. De retour à la maison les disputes s'enchainaient, il était en colère, toujours. Refusait de sortir, de vivre. Elle partit. Une fois le divorce prononcé, Connor vécu dans une garçonnière, un appartement miteux dans lequel il accumula les déchets et la tristesse. Dépression qui s'arrêta une fois mis dehors par le propriétaire, après des mois de loyers en retard. Il se mit à trainer dans des bars, des lieux peu recommandables, dormit dans la rue plus d'une fois. Rencontra des gens, et petit à petit commença sa deuxième vie. Des vols, petits ou simples, puis plus compliqués. Quelques braquages, rien qui ne fasse la une des journaux cependant. Depuis deux ans il vit de ces petits larcins, proposant ses services à ceux qui le souhaitent.

H. de confiance ch. contrat bien payé. Manie armes b., rapide, efficace.




Burning alive

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 579
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Connor J. Miller - Burning alive   Mer 19 Juil - 14:40


Tu es Validé !!!

Eh bien, une nouvelle fois une très bonne fiche ♥ Simple, concise, pas de chichis inutiles, personnage très atypique sur la toile, tu ne te facilites pas la tâche avec un grand brûlé et c'est tout à ton honneur. De plus, il reste malgré tout humble quelque part, humain en dépit de son accident; on est loin du surhomme qui a déjà tout vécu, bien au contraire, il s'agit là plutôt d'une certaine forme de renaissance, aussi mélancolique soit elle. Comme quoi des fois, pas besoin d'avoir de la tignasse et une peau de bébé pour être un vrai mec. Bref ! Amuse-toi bien avec cette refonte, c'est tout ce que je te souhaite ♥

Et par les pouvoirs qui me sont conférés, je fais à présent de toi un Vil ♥


Maintenant c'est le moment de rentrer dans l'arène !! Et pour cela ton devoir t'appelle... Il va falloir que tu mettes tes papiers en règle pour avoir la possibilité de jouer avec le beau monde qui compose City Of Vices !
- Recensement de ton Avatar : Un petit formulaire t'y attend pour t'ajouter au listing.
- Recensement de ton Métier : Il est important de travailler o/
- Parcours de ton personnage : Ses relations et ses rps, pour que l'on sache où tu en es.

Pour les demandes elles ne sont pas obligatoires mais tu es dans ton droit de les vouloir alors n'hésite pas !!
- Demande de rang : Si tu veux un petit surnom qui claque !
- Demande de Logement : Si tu as l'intention d'inviter du monde chez toi c'est mieux d'avoir un toit !
- Demande de RP : Pour enfin commencer à jouer !! Mais n'oublie pas de privilégier les demandes déjà postées

Voilà tu as toutes les cartes en main pour commencer l'aventure parmi nous, n'hésite pas à venir papoter sur la CB ou à contacter le staff au besoin o/
Bon jeu !


_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Connor J. Miller - Burning alive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i’m burning alive (gala)
» 1- Marissa Miller VS Maryse Ouellet
» 05. Petit échauffement | Edena P. Miller
» Legend of the burning sands
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of Vices :: City Of Vices :: || Les Vicieux || :: | Présentations | :: | Présentations Validées | :: | Les Vils |-
Sauter vers: